Moins d'une minute de lecture

Le Président des Etats Unis Donald Trump a annoncé « la libération » de l’ancien geôlier de la prison de l’ALS de Khiam, Amer Fakhoury, par ailleurs détenteur de la nationalité américaine, qui avait été arrêté lors de son déplacement au Liban en septembre 2019. Pour rappel, le procureur militaire avait présenté un recours, ce qui lui interdisait tout départ pour le moment avant la clôture de son dossier.

Cette information intervient alors qu’un hélicoptère de type Osprey a été vu survolant l’ambassade américaine avec, probablement à son bord, l’ancien détenu.

Cette affaire avait empoisonné les relations entre le Liban et les USA, certains responsables américains étant allés jusqu’à menacer le pays des cèdres de sanctions, accusant la justice militaire libanaise d’être au service du Hezbollah.

Il aurait été ainsi transféré ce matin hors du Liban par un hélicoptère depuis le campus de l’ambassade des Etats-Unis au Liban.

La sénatrice américaine Jeanne Shaheen avait déjà précédemment confirmé sa sortie du territoire libanais en dépit d’une procédure lancée par le procureur du Tribunal Militaire qui avait présenté un recours. Elle aurait ainsi estimé que tout instrument visant à libérer un ressortissant américain illégalement détenu par un gouvernement étranger doit être utilisé en vue d’obtenir sa libération.

Selon certains responsables libanais, Amer Fakhoury aurait été responsable de l’assassinat et d’actes de tortures alors qu’il était l’un des responsables de la prison de Khiam au Sud Liban alors sous occupation israélienne.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.