Moins d'une minute de lecture

L’effondrement partiel d’un immeuble de la rue Fouad Boustros d’Ashrafieh, déjà endommagé par l’explosion du 4 août dernier, a momentanément interrompu la circulation dans cette partie de la capitale, indique un communiqué des Forces de Sécurité Intérieure

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.