3 minutes à lire

Quand on voit l’uniforme du personnel de santé aujourd’hui et la situation actuelle en dépit de son abnégation qui continue à se dégrader dans le Monde face à l’épidémie, c’est un peu aussi un retour aux images des épidémies de la Peste Noire durant le Moyen qu’on revoit dans nos inconscients collectifs et la peur aussi qui en résulte. 

Médecin durant une épidémie de peste à Rome au XVIIe siècle (gravure de Paul Fürst, 1656) : tunique recouvrant tout le corps, gants, bésiclesde protection portées sur un masque en forme de bec, chapeau et baguette. Le surnom « Doctor Schnabel » signifie « Docteur bec ».

Le fameux costume du Docteur Bec, devenu masque du carnaval de Venise comme pour exorciser cette peur tout aussi collective… qui a toujours été présente face à une chose aussi microscopique qu’on a dû mal à voir, une menace invisible que le commun des mortels ne pourra pas comprendre. 

Parfois, certains évoqueront la fatalité, d’autres la colère de Dieu, d’autres une vengeance de la planète Terre. On a beau changer d’époque, croire dans le progrès. Mais au final, on a toujours quelque chose pour rappeler que c’est l’Homme qui est en fin de compte Vanité et qu’il faille savoir rester humble face à des forces de la Nature qui le dépasse….

Selon les chroniques arabes, la fameuse peste noire qui a décimé 30% à 40% de la population des rives de la Méditerranée ou encore de l’Europe était elle-aussi, originaire de Chine. En 1346, lors du siège de Caffa, un comptoir Génois, sur les rives de mer noire, les mongols ont bombardé avec des cadavres de personnes contaminées, la ville, infectant à leurs tours les défenseurs. Après la levée du siège, les génois, tout au long du trajet qui les mènera à leur ville en Italie, sèmeront la mort. Cette grande faucheuse poursuivra son chemin au travers des voies commerciales.

Pendant la Peste Noire, aussi les théories du complot circuleront. On accusera notamment les juifs d’être à l’origine de la propagation de cette maladie. Ils seront même victimes de pogroms, comme aujourd’hui, on accuse d’autres communautés de véhiculer la maladie.

Parmi les implications culturelles de la Peste Noire mais aussi des autres catastrophes d’alors, guerres, famines liées à la désorganisation sociale et économique qui suivait ce fléau et qui aboutiront à un nouveau modèle social et économique, le déclin des seigneurs féodaux pour le développement d’une bourgeoisie dans les villes, la nécessité de trouver d’autres solutions pour le salut que la religion elle-même – prier ne suffisant pas -, se développeront également les fameuses danses macabres, mêlant morts et vivants, rappelant la vanité de l’existence et sa fin dans laquelle on ne finit par ne rien pouvoir emporter avec soi.

Nous sommes tous égaux dans la souffrance et devant la Mort quelle que soient nos conditions.

Cela amène à la réflexion quant à notre société, à ses conditions sociales et économiques, et à mettre au final en place un nouveau modèle de vivre-ensemble plus respectueux de l’actuel qui montré certaines limites non-seulement humaines mais aussi au niveau de la Planète.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.