Le dirigeant du mouvement Marada Sleiman Franjieh a annoncé ce mardi qu’il boycottera le dialogue national du président de la république, à l’issue d’une rencontre avec celui-ci.

Nous serons présents chaque fois que le président Aoun l’appellera et nous n’avons aucun problème personnel avec lui. Nous sommes d’accord sur les questions stratégiques et nous sommes partisans du dialogue, mais il devrait se faire entre deux camps et non au sein du même camp. C’est pourquoi nous leur avons souhaité du succès et nous avons dit que nous ne participerions pas au dialogue

Sleiman Franjieh, le 11 janvier 2022

Il s’en est également pris au président du courant national libre, s’interrogeant si ce dernier s’alliera avec “des corrompus comme lui” lors du prochain scrutin législatif.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.