S’exprimant devant les sympathisants du Courant Patriotique Libre (CPL) réunis à l’occasion d’une contre manifestation organisée au 18ème jour du mouvement qui a paralysé le Liban durant 2 semaines, le Ministre des Affaires Etrangères et Président du CPL, Gébran Bassil, a estimé que les manifestations avaient « renversé la table », accusant par ailleurs ses rivaux politiques de corruption et d’être des voyous.

Gébran Bassil a indiqué avoir mis en garde les autres partis contre une telle réforme faute de réformes.

«Nous ne sommes pas tous corrompus et des voyous. Les corrompus sont ceux qui ont construit leurs châteaux avec l’argent du peuple et les voyous sont ceux qui ont bloqué les routes et demandé de l’argent pour extorsion de fonds », a indiqué Gébran Bassil, faisant allusion aux partisans des Forces Libanaises accusés d’avoir mis en place des check-points comme durant la guerre civile, ce que ces derniers réfutent.

«La priorité aujourd’hui est de retarder l’effondrement financier, et non d’accélérer, et appelons à la responsabilité pour purifier nos politiques et atteindre notre exigence de construire un État civil sans renverser le système», a ajouté Bassil avant de mettre au défi ceux qui accusent le CPL de corruption

Il a également estimé que l’objectif principal des protestataires était de renverser le Président de la République de la scène politique, « mais personne ne peut nous éliminer. »

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

1 COMMENTAIRE

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.