Le siège du Grand Sérail avant l'explosion du Port de Beyrouth.
Moins d'une minute de lecture

Pour l’heure, le gouvernement présenté par le Premier Ministre désigné Saad Hariri compterait 18 à 20 membres.

Si le ministère des finances resterait aux mains de la communauté chiite, Saad Hariri ayant cédé au Président de la Chambre Nabih Berri, le ministère de la défense resterait également à la communauté orthodoxe et son candidat serait nommé par la Présidence de la République. Un échange aurait cependant eu lieu entre les sunnites affiliés au Courant du Futur et les maronites proches du Courant Patriotique Libre. les premiers obtiendraient le ministère des affaires étrangères et les derniers celui de l’intérieur.

Par ailleurs, le Hezbollah aurait cédé le ministère de la santé au PSP de Walid Joumblatt qui pourrait également obtenir un autre ministère important.

En contrepartie, le Hezbollah obtiendrait le ministère de l’éducation nationale actuellement détenue par la communauté druze ou encore celui des travaux publics actuellement aux mains du mouvement Marada.

Quant au CPL, il pourrait perdre le contrôle du ministère de l’énergie qu’il contrôlait depuis plus de 10 ans.

Les autres ministères chrétiens devraient être distribués entre ceux alloués à la Présidence de la République, au Courant Patriotique Libre ou encore au mouvement Marada de Sleiman Franjieh, suite à l’absence de ministres proches des Forces Libanaises, ces derniers ayant exprimé leur souhait d’ être absenst du cabinet.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.