7 minutes à lire

Le président de la république française Emmanuel Macron s’est rendu à l’occasion du centième anniversaire de la proclamation du Grand Liban à Beyrouth, pour une visite de trois jours.

Ainsi, il est arrivé le 31 août au soir, accueilli par le président de la république libanaise, le général Michel Aoun à son arrivée à l’aéroport

Emmanuel Macron s’est ensuite rendu, dans la soirée auprès de la chanteuse libanaise Feyrouz, dont il avait repris les mots Behbak ya Lebnan lors de son déplacement du 6 août 2020, deux jours à peine après l’explosion du port de Beyrouth. (Photo du compte twitter officiel de Feyrouz)

Emmanuel Macron s’est rendu auprès de l’ancien Ministre Saad Hariri encore dans la soirée du 31 août, avec lequel il a évoqué l’actualité locale sous un tableau représentant la proclamation de l’état du Grand Liban.

Ce mardi 1er septembre, le chef de l’État français s’est rendu dans la réserve de Jaj, pour y planter un cèdre, symbole national du Liban, et assister au spectacle donné par la patrouille de France exceptionnellement au Liban qui a paré le ciel libanais des couleurs du drapeau national.

Emmanuel Macron s’est ensuite rendu à bord du PHA Le Tonnerre amarré dans le port de Beyrouth pour assister les autorités libanaises suite à l’explosion du Port de Beyrouth.

Crédit Photo: compte Twitter de l’Ambassadeur de France au Liban, son excellence Bruno Foucher.

Le président de la république a également reçu des représentants de la société civile et notamment le président du barreau de Beyrouth Melhem Khalaf qui a estimé que la première chose à faire au Liban l’établissement d’un État de droit pour la jeunesse et non seulement le bénéfice d’une aide internationale.

Le président de la république française a répondu qu’il y a un besoin de coordination et un problème dans la transparence de l’échange des informations. Le défi est un défi organisationnel, a-t-il poursuivi “et nous devons travailler avec une plate-forme de l’ONU pour unifier les efforts et cette aide doit être tracée”. Il faisait allusion aux possibles détournements de fonds par la classe politique et les administrations publiques locales.

Direct le Palais présidentiel de Baabda avec un déjeuner en compagnie de son homologue libanais, le général Michel Aoun.

La patrouille de France a également effectué un nouveau passage dans le ciel de la capitale libanaise

Le chef de l’état s’est ensuite rendu à la résidence des pins pour une série d’entretien avec les dirigeants politiques libanaises.

Emmanuel Macron rencontrant les dirigeants des partis politiques libanais. Source Photo: Twitter

À ce sujet, il leur aurait remis une feuille de route pour les prochains mois afin que soient menées, les réformes nécessaires pour le déblocage de l’aide économique de la communauté internationale au Liban avant de s’adresser aux Libanais depuis le perron du Palais des Pins.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français