L’armée Libanaise a procédé à la réouverture des principaux axes routiers alors que la circulation était largement perturbée depuis 2 semaines, suite à d’importantes manifestations contre la dégradation des conditions sociales et économiques et la dévaluation de facto de la livre libanaise au marché noir.

L’armé libanaise indique avoir procédé suite à des incidents tragiques et des violations qui ont eu lieu sans plus d’information à ce sujet. Pour rappel, 2 personnes sont ainsi décédés y a quelques jours quand leur véhicule s’était encastré dans un camion bloquant l’autoroute au Nord du Liban. Certaines sources déplorent également le décès d’un militaire.

La circulation est désormais quasiment rétablie et de retour à la normale dans l’ensemble du pays après le déploiement de nombreux soldats sur les principaux axes routiers, comme à Zouk Mosbeh, Jal el Dib ou encore à Jiyyeh et dans la Békaa. Seuls quelques incidents ont eu lieu dans le quartier de Hay al-Sillom à Beyrouth où des pneus ont été enflammés.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.