Moustafa al Houjeiri
Moustafa al Houjeiri

L’audience du cheikh Mustafa al-Hujeiri accusé de complicité avec les organisations terroristes Al Nosra et Daesh devant le Tribunal Militaire a été remise en raison de l’absence  des documents de l’enquête menée par les services de renseignement de l’Armée Libanaise qui ne seraient pas parvenus à temps à l’instance judiciaire.

Egalement sur les bancs des accusés, le commandant de Daesh Imad Jomaa et d’Al Nosra, Mohammed Hussein qui est par ailleurs un ressortissant syrien. Ils sont accusés d’avoir attaqué l’Armée Libanaise, d’avoir visé la banlieue Sud de Beyrouth et la ville de Tripoli avec des voitures piégées et d’avoir soutenus des organisations terroristes.

Ce dirigeant religieux sunnite capturé le 15 novembre dernier, est accusé d’être impliqué dans les incidents ayant amené à l’occupation de la localité libanaise d’Aarsal située à la frontière Nord Est du Pays des Cèdres. Durant cette brève occupation, 30 militaires libanais et membres de services de sécurité avaient été kidnappés par les 2 organisations terroristes. Suite à l’offensive militaire Aube du Jurd durant l’été 2017, on a découvert avec effroi que les 9 militaires aux mains de Deash avaient été exécutés depuis 2015 alors que des négociations semblaient se poursuivre. Il avait alors été impliqué dans les négociations visant à obtenir leur libération.

En 2014 déjà, Mustafa al-Hujeiri avait été condamné aux travaux forcés à vie par contumace pour appartenance à l’organisation terroriste Jabhat Fatah al-Sham liée au groupe Al Qaida.

L’audience a donc été remise au mois prochain.