Sans nul doute, les libanais ont su garder un certain humour en dépit des évènements qu’ils subissent et c’est le cas d’un blogueur, Sayed Hasan – du nom également du secrétaire général du Hezbollah -, gérant de la page Facebook « Le cri du Peuple » et qui a publié une vidéo humoristique concernant la découverte de tunnels qui appartiendraient, selon Tel Aviv au Hezbollah.

L’auteur de la vidéo, Mohammed Shamas, y parodie la découverte de ces fameux tunnels – qui vont désormais jusqu’à Haifa en passant sous le domicile du Premier Ministre Israélien Benjamin Netanyahu ou de la Knesset – sur un air connu en Israël.

Selon certaines sources proches des autorités libanaises, ces tunnels dateraient en réalité des années 1960 et auraient été mis en place par l’OLP quand l’organisation palestinienne menait des opérations contre Tsahel depuis le Sud Liban.

Cependant les autorités officielles attendent les résultats de l’enquête menée par la FINUL, qui a estimé jusqu’à présent que 2 des 4 tunnels découverts violeraient la résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU.

Ces tunnels constituent en quelque sorte une réponse aux violations quasi-quotidiennes commises par Israël à l’encontre du territoire libanais. Survols d’avions de combats, voire opérations de bombardements menées à partir du ciel libanais contre la Syrie, survols de drones, et également construction par Tel Aviv d’un mur au niveau de zones litigieuses de la ligne de bleue, ligne de démarcation entre le Liban et Israël, sans évoquer le cas du village de Ghajar ou des fermes de Chébaa occupées par l’état hébreu, nombreux sont les causes possibles de conflits entre les 2 pays.

Selon le dernier rapport du Secrétaire Général de l’ONU, Israël a continué de violer l’espace aérien libanais presque quotidiennement, au mépris des dispositions de la résolution 1701 (2006) et de la souveraineté du Liban.
Entre le 5 juillet et le 24 octobre, la FINUL a enregistré 550 violations de l’espace aérien, qui ont représenté une durée totale de 2 057 heures de survol. Dans 481 cas (87 %), ce sont des drones qui ont été utilisés ; le reste du temps, il s’agissait d’avions de combat ou d’appareils non identifiés.

Lire le dernier rapport concernant l’application de la résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU

Lire également

Quand le Porte-Parole de Tsahal menace le Marathon de Beyrouth


Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.