Liban: Les Beyrouthins manifestent en faveur de l’ouverture de Horsh Beyrouth

2

Le parc dit de Horsh Beirut

Manifestation tenue samedi passée pour protester contre une situation révoltante. Beyrouth suffoque à cause du manque d’espaces verts. Dans notre capitale, où selon l’organisation mondiale de la santé, la proportion vitale de surfaces vertes n’est pas disponible aux citoyens, la municipalité de Beyrouth nous interdit de visiter le seul parc vert au coeur de notre capitale, nommément Horsh Beirut.

En 2012, dix ans après l’achèvement des travaux de réhabilitation du parc et sa fermeture illégale, nous avons lancé notre campagne: “Ensemble pour la réouverture et l’activation de Horsh Beirut”. Elle s’est addressée à la municipalité de Beyrouth, qui possède l’autorité exclusive pour corriger cette situation aberrante. Monsieur le maire, Bilal Hamad, nous a alors promis de ré-ouvrir le parc en fin d’année, c’est-a-dire l’année 2012. Il n’a pas respecté sa promesse. En 2013 il a réiteré sa promesse, mais le parc est resté fermé. En 2014, il a encore une fois réiteré sa promesse sans la respecter et a reporté l’ouverture du parc pour 2015, toujours sans préciser de date. Ceci, tout en sachant que pour ouvrir le parc de façon, il suffit de suivre les instructions de la feuille de route, que nous avons soumise à la municipalité en 2012, qui a été complétée par des experts de la région d’île de France, et que la municipalité a approuvé depuis plus d’un an. D’autant plus que l’ouverture du parc peut se faire avec un coût minimal, par la coopération de la municipalité avec les citoyens et les organisations civiles.

Au lieu d’honorer ses promesses, la municipalité a cautionné en 2013 la discrimination arbitraire, ou plutôt raciste et classiste, en donnant accès au parc à un groupe social et pas aux autres.

Au lieu d’honorer les promesses qui sont tout a fait aptes a l’exécution, la municipalité nous a récemment annoncé de nouvelles promesses, concernant des projets rocambolesques. En particulier, elle a décidé de détruire le stade municipal historique de Tariq Al Jdideh, et d’en construire un autre aux dimensions olympiques à Horsh Beirut. Ce projet a un coût exorbitant non defini à ce jour, il implique la destruction de l’un des derniers monuments historiques de notre capitale et il déformera sûrement Horsh Beirut.

Nous n’avons pas confiance en une municipalité qui se conduit de cette manière là. C’est une municipalité qui pendant des années n’honore pas ses promesses d’ouvrir un parc, malgré la soif et le besoin des libanais de le visiter. Nous ne lui accordons pas notre confiance dans ses projets de remodelage de notre capitale.

Notre manifestation aujourd’hui est nécessaire pour protester haut et fort, et faire pression pour que la municipalité honore ses engagements et nos justes demandes:

1- Ouvrir Horsh Beirut sur-le-champ,
2- Mettre fin à la discrimination illégale contre les citoyens,
3- Renoncer au projet de déplacer le stade municipal à Horsh Beirut.

Nous n’accepterons pas la construction d’une quelconque facilité non-prévue dans le plan initial de notre espace public. Et si la municipalité n’assume pas ses responsabilités, il y’aura escalade et notre recours sera le Palais de Justice.

Collectif la campagne « Ensemble pour la réouverture de Horsh Beirut »

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.