En déplacement au Liban, le nouveau ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian, arrivé à Beyrouth mercredi soir dans le cadre de sa tournée régionale et qui est à sa première visite au Pays des Cèdres, est allé à la rencontre des différents pôles politiques.

Il s’est ainsi rendu auprès du Président de la République, le général Michel Aoun puis à la rencontre du président du Parlement Nabih Berri, le Premier ministre Najib Mikati et le ministre des Affaires étrangères Abdallah Bou Habib pour évoquer avec eux l’élargissement des relations bilatérales, les développements politiques régionaux, les négociations au point mort de Téhéran avec les puissances occidentales sur son programme nucléaire et les pourparlers en cours pour améliorer les liens avec l’Arabie saoudite avant de se rendre auprès du premier ministre Najib Mikati et le président du parlement Nabih Berri.

Téhéran aurait ainsi proposé la construction de deux centrales électriques de 1000 mégawatts pour résoudre le problème chronique de l’électricité du pays d’ici 18 mois à Beyrouth et dans le Sud du Pays et de contribuer à la reconstruction du Port de Beyrouth

Le chef de l’état a salué la tentative de rapprochement entre l’Arabie Saoudite et l’Iran, estimant que cela influencera positivement la stabilité de la région et plus particulièrement le pays des cèdres, touché de plein fouet par la crise financière, une position partagée par le premier ministre Najib Mikati depuis le Grand Sérail.

Quant au président de la chambre Nabih Berri, le renforcement des relations bilatérales entre les 2 pays concernerait également “l’importance des forces armées du Hezbollah pour dissuader Israël et les questions régionales.”

En marge de ces discussions, des dizaines de manifestants se sont rassemblés devant le ministère des Affaires étrangères pour condamner la visite sur ce qu’ils perçoivent comme une influence iranienne croissante au Liban, appelant à la mise en oeuvre de la résolution 1559 du conseil de sécurité de l’ONU ou encore l’acheminement de fioul iranien au Pays des Cèdres.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն