Pour NE JAMAIS OUBLIER

Beyrouth, 04 Aout 2020… 18 :07…
Une première explosion dans le port, stupeur, mille question se bousculent dans la tète des Beyrouthins et soudain, une seconde déflagration, énorme, terrible, dantesque… 
L’horreur, la destruction des silos a grains du Port, des quartiers limitrophes, une image de fin du monde. Maisons écroulées, rues dévastées, et des centaines de victimes et de blessés innocents.
A ce jours : 191 décès, 6000 blessés certains très graves, et des disparus… 300 000 personnes sans foyer, des élèves sans école…et une immense souffrance.
En mémoire, en hommage a ces victimes innocentes, aux survivants traumatisés, a tout le peuple choqué, a tous les héros altruistes et courageux, il faut un Mémorial.
Le temps efface tout, mais les symboles restent. Un rappel de ces instants doit exister. Pour les contemporains et les générations futures.
NE JAMAIS OUBLIER.

Concept 

Ce mémorial situé a la périphérie du port en face de la cité, est la lumière du souvenir, un phare contre l’oubli. Il fait le trait d’union entre le port, la ville et les victimes.
Parfaitement visible et accessible a tous.
Le concept est basé sur un ensemble d’éléments symboliques représentant les tragiques événements. Une esplanade circulaire qui est l’expression du champignon apparu lors de l’explosion destructrice. Une colonne de béton brulé décomposé, comme un doigt levé vers le ciel, coupée en deux parties entre lesquelles surgit un faisceau lumineux allumé 24 heures. Ce jet de lumière surgira fortement chaque jour a l’heure fatidique, trait de lumière vers le firmament. Le sommet découpé d’une silhouette de colombe symbolisant les âmes innocentes arrachées a la vie. 
Une couverture transparente suspendue autour de la colonne sur laquelle sont gravés les noms de toutes les victimes. La lecture se fait en regardant vers le haut, l’ombre projetée de ses noms sera visible au sol et sur les visiteurs, une interaction entre ceux qui sont partis et les vivants. Leur présence toujours existante. 
Au sommet de la colonne sont disposés des projecteurs 3D qui refléteront sur les silos les images de l’événement de façon intermittente selon un calendrier commémoratif. 
Le principe de la projection sur les silos peut se concevoir de différentes manières.
1-Une partie de l’édifice détruit est conservé comme mémoire.
2- Les silos sont totalement reconstruits.
3- Disparition de la construction de son emplacement, dans ce cas une présentation holographique sera réalisée sur son emplacement d’origine.
Un musée situé sous l’esplanade est la mémoire visuelle de la tragédie et de ses conséquences par des images, des films, des objets, sur des éléments interactifs avec le public comprenant des témoignages audios des survivants.
Entre l’esplanade et la route un monument représentant la date et l’heure de la catastrophe revêtu de miroirs sombres, il reflète la ville, les mouvements, le ciel, la circulation, ce reflet est synonyme de la vie de l’existence de ceux qui restent, ceux qui continuent…
Dédie aux victimes, aux survivants pour NE JAMAIS OUBLIER.

06 Septembre 2020
Bertrand Muller 

Presentation-In-Memoriam_compressed

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.