Moins d'une minute de lecture

Une femme, Naila al-Jafal, travaillant pour DanChurchAid, une organisation danoise aidant au déminage, a été blessée par une mine à proximité du village d’Alma Chaab, au Sud du Liban ce samedi 3 octobre.

Elle avait ramassé un objet qui a explosé entre ses mains.

Grièvement blessée, la femme a été depuis transportée à un hôpital de Saïda pour y être soignée.

Cette information intervient alors que devraient s’ouvrir des négociations entre le Liban et Israël.

Pour rappel, Israël, malgré l’insistance des organisations internationales et des ONG, refuse de révéler jusqu’à présent, depuis le retrait des troupes de TSAHAL en 2000, les emplacements des zones minées. Plus encore aujourd’hui, Tel Aviv refuse également de livrer les cartes des zones touchées par les bombes à fragmentation qui n’ont explosé lors du conflit de juillet 2006, compliquant ainsi la tâche des ONG intervenant sur le terrain.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.