Devant la frustration légitime du citoyen lambda qui, contrairement au zaïmiste, subit la crise économique, sent l’odeur diarrhéique en courant sur la corniche, ne confond pas la montagne d’ordures du Costa Brava avec la tour Eiffel et celle de Tripoli avec la statue de la liberté, la question rhétorique que te lancent ceux à qui le royaume des cieux sera offert, est «arrête de te plaindre, on t’a donné une nouvelle loi électorale qui te permets d’être représenté».

Alors, pourquoi, Ducon, au lieu de dire merci, tu est malheureux?

Il y a évidemment la société incivile aux égos démesurés qui s’est fait hara-kiri avant même le début de la bataille, et qui s’engage en listes électorales concurrentes et cannibales. Il y a aussi ceux qui se sont ralliés aux partis traditionnels par pragmatisme et qui devront payer le prix fort en salamaleks et prosternations devant ton zaïm, comme tous ceux qui les ont devancés en 2009.

Mais celà, bien évidemment, n’a rien à voir avec la loi électorale. Alors, dans l’absolu et toute chose étant égale par ailleurs, avons-nous une meilleure loi?

Tout d’abord, tu as l’argument de la proportionnelle qui ne tiens pas la route fraîchement asphaltée, puisque tu ne peux faire plus proportionnel que la loi de 1960 avec ses 3 maronites, 2 sunnites, 2 chiites, 1 druze, 3 arméniens, 1 grec-catholique et 1 grec-orthodoxe, et, surtout, ses 30% de chrétiens remplissant 50% des sièges parlementaires et criant au déséquilibre communautaire. La nouvelle loi est donc venue proportionnaliser la proportionnelle déjà instaurée, ce qui n’a pas rendu la loi plus équitable, mais plus compliquée, puisque, calculs à l’appui, tu vas te payer des queues de listes qui se retrouveront, par chance, au parlement juste à cause de leurs religion et rite, et des têtes de liste qui seront choisies sur base majoritaire. En fait, tu vas te retrouver avec les premiers de la liste forte et les derniers de la liste faible. Tu ne me crois pas? Fais tes simulations dans les régions où tu as plusieurs communautés. Pire encore, les zaïms ont pensé à tout: Là où la proportionnelle new wave devait vraiment jouer, comme au Chouf-Alley ou à Zghorra-Batroun-Bcharré-Tannourine, les zaïms se sont arrangés pour découper l’indécoupable district pour que ton fils-de-zaïm se creuse une place au parlement avec ou sans ton vote, et sous les applaudissements de Jacques Martin dans son émission: « tout les fils de zaïm ont gagné! »

Deuxième argument, celui des listes. En théorie et par principe, dans les pays civilisés, auxquels tu ne ressemble plus, chaque liste représente un parti, un projet, un programme. Chez nous, c’est la consécration du principe du Zaymayé. Tu ne connais pas? Rappelle-toi! En 2009, le premier ministre actuel, criait à qui voulait l’entendre « zaymayé! Zaymayé! », ce qui, en saoudien signifie « coche tous les noms de ma liste, salope et gare à toi si tu en barre un! ». Un autre politicien, non moins éminent, expliquait pédagogiquement que le forgeron savait forger, que le restaurateur savait restaurer, que le professeur savait enseigner, et que le politicien savait ce qui est bon ou mauvais pour toi. Donc, le citoyen Ducon devait faire confiance aveugle au zaïm. Ce qui sous-entendait: soit bêle et vote zaymayé.

Sceptique? Regarde bien les listes. Aucun programme. Qu’en est-il du livre orange, du pardon impossible, ou de l’axe syro-iranien? Qu’est-il advenu du cake de Meerab et du refrain de « touche pas à ton frère » qui a bercé nos soirées d’auto-flagelation?

Par quel truchement inique Michel Moawad s’allie-t-il avec le CPL, par quel horrible compromis Saad Hariri s’allie-t-il avec les auteurs du « pardon impossible » et, comme si le cauchemar n’avait pas de fin, comment le CPL s’allie-t-il avec le PSNS et la jamaa islamiya?

On veut nous faire croire (bêle un coup) que les alliances électorales sont un « one night stand », et que le lendemain, chacun des partenaires ira à la quête de nouvelles conquêtes, le regard fier et les principes durs de durs, comme au premier jour. Pour cela, ma bêle, on prétend que le vote préférentiel rééquilibre la situation des alliances malsaines, te rend tous tes droits, et te permet de continuer tranquille ton chemin vers l’abattoir. En fait, la situation est autre et, que tu le veuille ou pas, ton vote est en train de profiter à celui que ton zaïm traitait hier de tous les noms. Si tu arrives, malgré cela, à croire que ton zaim te veut du bien, ta place au paradis est déjà garantie, quelle que soit ta religion et les nombres de pièces détachées de ton corps qu’il faudra recoller lorsque tu frapperas à la porte du ciel.

Donc, pour résumer, la double-proportionnelle va permettre de faire passer les candidats les moins représentatifs dans plusieurs districts, elle t’impose le zaymayé et de voter directement ou indirectement pour tes pires ennemis. Le vote préférentiel? C’est l’illusion que ta vie est un long fleuve tranquille du Liban où flottent entre deux crottes, des bouteilles en plastique et des déchets ménagers, et que ton zaim ne s’en balance pas de tes choix.

Et, parce que les zaims savent que, si un homme averti en vaut deux, alors par transitivité, un âne averti en vaut deux aussi, ils ont appelé leurs supporters pour leur expliquer qu’ils sont le seul parti qui œuvre pour le bien du pays et que tous les autres, même leurs colistiers, les en empêchent:
– Alors, Ducon, tu vas voter pour nous? Les alliances électorales, c’est du soft-porn, ça compte pas, et, lorsqu’on se retrouvera au parlement avec nos mêmes 128 têtes, on te promet de faire passer toutes les lois qu’on aurait pu faire passer il y a 8 ans. Oui, Il faut comprendre qu’on ne s’est auto-prorogué que deux fois, et les belles promesses, comme l’électricité, qu’on t’a fait en 2005, on te les donnera lendemain des élections même si tu ne peux pas voir comment. Les ordures? Pourquoi casser l’ambiance? Oublions ces velléités! Les dettes? On va t’en contracter de plus belles et accuser Hariri père, assassiné il y a 12 ans, de nous noyer dedans.

Oui, franchement, si tu penses que les années de gloire, de merveilles et de victoires, depuis 2009 étaient du soft-porn, alors, prépare-toi à te mettre au film sado-maso triple X des prochaines années, ou, pour avoir au moins une once de dignité, comme le loup de Vigny, ne répète pas ton vote inique de 2009, vote pour une liste opposée et meurs dignement sous les bêlements de tes amis zaymayés.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.