Le Premier Saad Hariri, l'ancien Premier Ministre Fouad Saniora et l'ancien Ministre de la Justice Ashraf Rifi. Crédit Photo: Dalati & Nohra
Le Premier Saad Hariri, l'ancien Premier Ministre Fouad Saniora et l'ancien Ministre de la Justice Ashraf Rifi. Crédit Photo: Dalati & Nohra

L’Ancien Ministre de la Justice et ancien adversaire du Premier Ministre Saad Hariri aurait choisi de soutenir la candidate du Courant du Futur Dima Jamali lors des élections législatives partielles, a indiqué l’ancien Premier Ministre Fouad Saniora ce mardi.

L’ancien ministre a également annoncé ne pas vouloir bringer ce siège revenant à la communauté sunnite laissé vacant suite à une décision du Conseil Constitutionnel invalidant l’élection, en mai 2018, de Dima Jamali, suite à des soupçons de fraude financière et à un appel de Taha Naji, proche du député Faysal Karamé.

Le scrutin devrait intervenir le 14 avril prochain. Il était attendu à ce que l’ancien ministre de la justice annonce sa candidature pour ce siège. Lors des dernières élections législatives, les listes qu’il avait formé avaient été largement battues par ses adversaires, alors qu’Ashraf Rifi avait remporté haut la main, les élections municipales précédentes en 2016.

Cette décision interviendrait suite à une réunion entre Fouad Saniora, Ashraf Rifi et le Premier Ministre Saad Hariri. Les 3 hommes se seraient ainsi rapprochés après

Pour rappel, Ashraf Rifi avait précédemment durement critiqué le positionnement politique du Premier Ministre Saad Hariri, l’accusant de coopérer avec le Hezbollah. Il s’était attiré les faveurs de l’Arabie Saoudite lors de l’affaire de la démission du Premier Ministre en novembre 2017, se posant comme un possible successeur à ce dernier comme leader de la communauté sunnite libanaise.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .