À l’issue de sa réunion avec le président de la république, le premier ministre désigné s’est déclaré optimiste quant à la prochaine annonce de la formation d’un nouveau gouvernement.

Selon Najib Mikati, “les choses iraient dans la bonne direction”. Il avait précédemment indiqué qu’une nouvelle réunion aura lieu ce jeudi dans l’après midi.

Cette information intervient alors que les différends entre les 2 hommes buteraient sur l’attribution des ministères régaliens.

Pour rappel, le président de la république, le général Michel Aoun, aurait ainsi proposé une rotation entre communautés religieuses des 4 portefeuilles, notant que les portefeuilles de l’intérieur et des finances est détenu par respectivement les sunnites et les chiites depuis de nombreuses années.

Cette initiative serait conforme à la feuille de route française. 

Ainsi, le premier ministre désigné Najib Mikati camperait sur ses positions, soutenu par ses prédécesseurs Fouad Saniora, Tamam Salam et Saad Hariri, refusant toute alternance concernant le ministère de l’intérieur. Par ailleurs, le président de la chambre Nabih Berri aurait également refusé d’abandonner le ministère des finances.

Pour rappel, le ministère de l’intérieur est considéré comme clé alors que devraient être organisés des élections législatives cruciales en mai 2022 alors que d’importantes affaires judiciaires sont sur le devant de la scène avec le dossier de l’explosion du port de Beyrouth ou encore des dossiers de détournements de fonds publics dans lesquelles de hautes personnalités dont le premier ministre désigné Najib Mikati seraient impliqués. 

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն