Les autorités libanaises envisageraient de permettre aux déposants de retirer leurs avoirs en dollars des banques libanaises à des taux supérieurs, de l’ordre de 2000 LL/USD, contre 1507.5 LL/USD au taux officiel, indique un article du site Bloomberg.

Cette mesure aurait été au menu des discussions entre autorités judiciaires et association des banques du Liban après que celles-ci ont été mises en cause et vu leurs avoirs gelés par le procureur financier qui estimait le contrôle des capitaux illégaux. Cette mesure de gel a été depuis suspendue alors que les autorités judiciaires tentent d’imposer aux bureaux de change, ce taux de 2000 LL/USD via l’application de la circulaire 546 de la Banque du Liban (BDL), préparant ainsi une possible dévaluation à ce niveau, ce qui pourrait cependant compliquer la situation économique, en raison des craintes posées par un ralentissement de l’activité.

Toujours selon Bloomberg, même si le Ministre des Finances a indiqué que le gouvernement souhaitait maintenir la politique de maintien de la parité pour l’heure pour contrôler l’inflation, il se pourrait également qu’il envisage une politique monétaire plus flexible à plus long terme.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.