Les autorités libanaises, via le comité parlementaire présidé par le député Mohammed Qabbani, ont approuvé un prêt de 34 millions de dollars visant à faciliter les investissements privés dans le secteur de l’énergie.

Ce projet concerne à la fois les secteurs des énergies renouvelables et non renouvelables liées au pétrole et au gaz.

Des incidents précédents la séance entre les parlementaires ont eu lieu, notamment avec le député Antoine Zahra qui critiquait la tenue de la réunion sous la présidence de son homologue Mohammed Qabbani et des député Serge Torsarkissian et Ali Ammar qui estimait nécessaire l’examen du dossier des ordures avant tout ordre du jour.

La session a cependant été ajournée sans aucun accord sur les projets de loi concernant la mise en place de l’exploitation pétrolifère, d’un fond souverain ou d’une compagnie nationale d’exploitation des ressources énergétiques.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.