Les autorités libanaises indiquent que seulement 705 personnes indiquent avoir soufferts d’effets secondaires suite à l’injection du vaccin Pfizer BioNTeck au Liban selon une étude effectuée entre le 14 février au 31 mars 2021.

94% des cas seraient considérés comme étant “non-sérieux”, 4.4% des cas ont fait l’objet d’un suivi soit un total de 31 personnes. Parmi eux, 0.6% des cas étaient considérés être importants, soit 4 cas et 1.6% sérieux soit 11 cas. Sur ces 11 derniers cas, 5 seraient décédés et 6 ont été hospitalisés selon les auteurs du rapport. Une enquête serait en cours pour déterminer les causes de ces décès. 9 d’entre eux étaient âgés de plus de 75 ans et 2 entre 18 et 44 ans.

Sur les cas hospitalisés, 3 personnes ont souffert de troubles nerveux, un d’une allergie sévère, un autre d’une réaction immunitaire sévère et un dernier cas d’une désaturation en oxygène.

Les 5 personnes décédées seraient âgées de plus de 75 et souffraient de co-morbidité.

Parmi les symptômes, des douleurs généralisées pour 31.7% des cas ayant fait l’objet d’un suivi, 21.9% ont ressenti de la fièvre, 17.1% des douleurs au niveau de l’injection, 16.6% des maux de tête et une pyrexie pour 14.6% d’entre eux.

64.4% des cas rapportés concernaient des femmes et 35.6% des hommes.

Pharmacovigilance-Report-1

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.