2 minutes à lire

Retour dans les archives d’Albert Kahn avec la réception le 22 novembre 1920 au Palais des Pins de délégations libanaises par le Général Gouraud qui venait tout juste de s’installer au Liban après avoir proclamé, le 1er septembre 1920 toujours, l’état du Grand Liban.

On découvre ainsi un Liban très différent de celui actuel, à une date très symbolique, quelques jours seulement après la proclamation de l’état du Grand Liban depuis ce même perron. 23 ans après ces clichés, le Liban deviendra indépendant mais cela est une autre histoire.

L’effet de flou quelque peu visible s’explique tout simplement par la vitesse lente utilisée à l’époque par les appareils photos. Ces personnes ont dû ainsi poser quelques secondes sans bouger.

Le Liban sortait alors en 1920 meurtri par la Première Guerre Mondiale mais la population avait espoir de voir un état s’installer.

La proclamation de l’état du Grand Liban permettait ainsi de mettre en place la structure même de ce qui deviendra le Pays des Cèdres, avec l’élection d’un président, de ministres, de représentants du peuple et plus tardivement une constitution et pour souligner encore plus le caractère de souveraineté, une monnaie nationale.

Pour rappel, cette année, le Liban a célébré le 100ème anniversaire de la création de l’état du Grand Liban, ce premier septembre 2020, en dépit des circonstances difficiles par lesquels il est passé depuis.

Cerise sur le gâteau, une vidéo a également été rendue publique.

Une délégation libanaise au Palais des Pins de Beyrouth, le 22 novembre 1920.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.