3 minutes à lire

Un nouveau rapport de situation a été publié concernant l’explosion du port de Beyrouth, le 4 août dernier. Ce rapport a été remis à la présidence du conseil des ministres ce dimanche 6 septembre.

Au total, les dommages sont alors estimés entre 3,8 à 4,6 milliards de dollars selon la banque mondiale.

Les dégâts infligés aux logements sont estimé à 1,9 à 2,3 milliards de dollars.

Quant-au secteur culturel, il aurait subi des dégâts estimé de 1 à 1.2 milliards de dollars.

Concernant les infrastructures et notamment le transport et le port particulièrement, les dégâts sont estimés entre 280 à 345 millions de dollars.

Le secteur immobilier

Selon le bilan actuel, 2015 immeubles dont 363 immeubles à caractère patrimonial ont été inspectés.

145 immeubles nécessiteraient une évacuation prochaine et 388 un renforcement structurel suite à l’explosion du 4 août. 286 d’entres elles risquent même toujours un effondrement total ou partiel.

Pour ce qui est des actions déjà entreprises: 463 maisons ont été restaurées, 66 maisons ont été évacuées, et 870 maisons sont actuellement en restauration.

Actuellement, on estime à 8 % le nombre de maisons détruites, 15 % le nombre de maisons partiellement endommagées, 28 % le nombre de maisons endommagées de manière mineur et à 49 % celles qui n’ont subi aucun dégât.

51 structures présentent toujours des risques d’effondrement élevés et 41 faibles. Pour ce qui est des structures patrimoniales, 94 d’entre elle nécessiteraient des travaux de renforcement immédiat, totaux ou partiels.

La sécurité alimentaire et sanitaire

8007 tonnes de farine sur 12500 tonnes sont arrivées au port de Beyrouth le 31 août dernier. Cette farine a été directement distribuée auprès des boulangeries et permettra d’assurer une augmentation du poids du paquet de pain de 117 grammes pendant 2 mois.

La distribution de nourriture se poursuit, via notamment 24 800 plats distribués par la chambre d’urgence de la ville de Beyrouth et 74 600 plats distribués par diverses organisations non-gouvernementales dont l’activité se poursuit sur le terrain.

Côté santé, les dommages seraient estimés entre 95 à 115 millions de dollars.

L’hôpital de la quarantaine et notamment son service pédiatrique et néonatal ont repris du service cependant de manière toujours temporaire en attendant une réhabilitation définitive.

7 hôpitaux de campagne ont été mis en place avec l’aide de la communauté internationale. Différents pays comme la Chine, l’Italie ou encore le Brésil ont poursuivi l’envoi d’une aide humanitaire et médicale au Liban.

35 pays ont assez répondu à l’appel à l’aide du Liban.

Celle-ci a été répartis entre différents hôpitaux publics et différents hôpitaux privés.

Des estimations initiale de dégâts font état également d’importants dommages au niveau de l’électricité du Liban, des dégâts estimé entre 40 à 60 millions de dollars. Il s’agit notamment du centre de distribution et de contrôle au niveau national qui est détruit.

Beirut-Port-Disaster-weekly-report-PM-6-Sep-2020

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français