Née à Beyrouth en 1971, Marie Claude Najm est la Ministre de la Justice du Gouvernement Diab.

Marie-Claude Najm, agrégée des Facultés françaises de droit, est professeur à la Faculté de droit et des sciences politiques de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, présidente de la Section de droit privé, et directeur du Centre d’études des droits du monde arabe (CEDROMA). Marie-Claude Najm a enseigné pendant plusieurs années en qualité de professeur invité à l’Université Panthéon-Assas (Paris II) et à l’Université Panthéon-Sorbonne (Paris I).

Elle est également avocat au Barreau de Beyrouth, exerçant des activités de consultation juridique.Née à Beyrouth le 6 avril 1971, Marie-Claude Najm est titulaire d’une licence en droit libanais et d’un diplôme d’études supérieures en droit privé de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, ainsi que d’un doctorat en droit international privé de l’Université Panthéon-Assas (Paris II).

Ses publications portent essentiellement sur les conflits de lois et de juridictions, notamment dans les systèmes juridiques pluralistes.Marie-Claude Najm a participé à de nombreuses initiatives de la société civile libanaise. Elle a été un membre fondateur et actif de la campagne « Khalass ! », lancée en 2007 et visant à trouver une solution pacifique et contraignante à l’impasse politique de l’époque, et s’est récemment engagée dans l’intifada populaire a-confessionnelle exigeant un changement profond dans la culture politique au Liban.

Sur le plan familial, Marie-Claude Najm est mariée à Dr. Daniel Kobeh, et a une fille, Sarah-Marie, née en 2010.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

1 COMMENTAIRE

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.