Alors que le Premier Ministre désigné, Hassan Diab, s’est entretenu hier avec le Président de la République, le Général Michel Aoun, des sources proches des 2 hommes ont fait état d’un certain nombre de progrès dans la formation du prochain gouvernement. Cependant, il n’est pour l’heure pas question à ce que ce dernier puisse être officiellement annoncé.

Ce dernier serait toujours constitué de 18 membres.

Les 2 hommes auraient surmonté les obstacles posés par la représentation des ministres chrétiens et sunnites au sein du prochain cabinet. Ainsi les places de ministres des affaires étrangères et de l’intérieur auraient fini par être attribuées. Certaines sources attribuaient le blocage au refus du Président du CPL, Gébran Bassil, à ce que le Ministère des Affaires Etrangères et de la Justice puissent être attribués respectivement à Demianos Kattar et à Ziad Baroud. Ce dernier a cependant réfuté cette information, dans une interview diffusée hier soir en direct sur les ondes de la télévision libanaise Al Jadeed.

Pour l’heure, outre le CPL, le mouvement Amal et le Hezbollah, le Courant Marada participerait au prochain gouvernement, alors que le Courant du Futur, le Parti Socialiste Progressiste ou encore les Forces Libanaises et le parti Kataeb, ont fait part de leur refus de figurer au sein de la prochaine équipe tout en mettant en garde contre la mise en place d’un cabinet majoritaire.

Le Premier Ministre Hassan Diab se retrouve également confronté à un refus de voir son équipe être constituée de spécialistes. Il s’agirait pour l’heure d’un gouvernement techno-politique notamment en raison des répercutions de l’assassinat par les USA du général iranien Qassem Souleimani et des craintes de voir la situation sécuritaire libanaise se dégrader. Ce facteur pourrait également aboutir à une accélération du processus de formation du prochain cabinet.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.