Accueil A la Une Donald Trump reconnait Jérusalem comme étant la capitale d’Israël

Donald Trump reconnait Jérusalem comme étant la capitale d’Israël

1
215
Pixabay Jerusalem

Le Président Américain, Donald Trump, a pris le risque d’enflammer le Moyen-Orient en proclamant la reconnaissance par les USA de Jérusalem comme étant la capitale d’Israël. Il a également demandé le déménagement de l’ambassade américaine précédemment située à Tel Aviv.

Il a cependant souhaité signaler que cette décision ne prend pas en compte les frontières finales notamment à Jérusalem, appelle les partis à maintenir le status quo dans les lieux saints et indique être toujours favorable à une solution à 2 états.

Les Pays Arabes ont mis en garde Washington contre ce geste que beaucoup de pays notamment occidentaux considèrent comme précoce, faute d’avancée dans le processus de Paix Israélo-Palestinien, alors que le futur état palestinien souhaitait aussi établir sa capitale dans la partie east de la ville, occupée par Israël depuis 1967.

Donald Trump cherche ainsi à conforter l’état hébreu qui considère Jérusalem comme étant la capitale indivisible de son état, en violation des différentes résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU dont la résolution 242.

Pour les palestiniens, cet acte met les USA aux bancs et leur retire toute légitimité dans les négociations de paix à venir. Ils considèrent que la reconnaissance par Washington de Jérusalem comme étant la capitale d’Israël comme étant un « baisé de la mort » du Processus de Paix et une déclaration de guerre à l’encontre de 1,5 milliards de musulmans et de chrétiens.

Condamnation des autorités libanaises

Au Liban, où les autorités s’attendent à de possibles incidents dans les camps, en raison notamment de la présence de 400 000 réfugiés palestiniens, le Président de la Chambre des députés, Nabih Berry, a indiqué considérer cette décision comme étant une nouvelle déclaration de Balfour pour imposer un nouveau status quo au détriment à la cause et au droit des palestiniens.

Différentes personnalités libanaises ont réagi à cette annonce sur le réseau social Twitter comme le Ministre de l’Intérieur Nouhad Machnouk qui a publié la chanson de la diva libanaise Fayrouz dédicacée à la ville sainte.

Interior Minister Nouhad Machnouk took to Twitter overnight to denounce Trump’s expected decision by posting a short clip of Fairouz’s famous song “Zahrat al-Madaen” (Flower of All Cities), which was dedicated to Jerusalem.

Le Grand Mufti de la République Abdel-Latif Derian a, de son côté, appelé les pays arabes à agir pour préserver l’identité palestinienne.

« Déplacer l’ambassade des États-Unis à Jérusalem et la reconnaissance de la ville sainte comme la capitale d’Israël sont un défi flagrant et une provocation aux sentiments des Palestiniens, des Arabes et des musulmans, qui auront de graves répercussions dans la région arabe et islamique », a indiqué le dirigeant sunnite qui dit également craindre qu’il ne s’agisse d’un pas supplémentaire avec l’élimination de la cause palestinienne.

Une condamnation quasi-unanime de la communauté internationale

La communauté internationale a pratiquement unanimement condamné ce geste du Président Américain, la Chine et la Russie s’inquiétant des répercussions régionales et des risques de conflits.

Le Président Turc, Erdogan, a mis en garde les USA contre cette reconnaissance, déclarant vouloir aller jusqu’à la rupture diplomatique avec Israel face à une telle décision. Il a également estimé que cette décision plonge la région et le Monde ‘ »dans un feu sans fin. »

Le Guide Suprême de la Révolution Iranienne, l’Ayatollah Ali Khamenei a estimé que la décision américaine constitue un signe d’incompétence et de faillite.

Le Roi Abdallah de Jordanie a estimé que cette reconnaissance pourrait avoir des répercussions sérieuses pouvant mettre fin au processus de Paix et provoquer un retour à la violence entre les différentes communautés religieuses.

La France et l’Allemagne ont mis en garde leurs ressortissants présents en Israël et dans les territoires Palestiniens face au risque de recrudescence des actes de violences.

Pour sa part, l’Union Européenne a indiqué ce geste américain comme étant inadéquat, réitérant par ailleurs son soutien à une solution mettant en place 2 états, un état palestinien et un état israélien. Federica Mogherini également appelé les autorités palestiniennes au calme et déclare espérer que les manifestations se dérouleront dans le calme.

1 COMMENTAIRE

  1. Le feu brûle dans la maison des arabes et Trump avec sa décision fait un appel d’air ce qui va encore embraser la région du Moyen Orient mais ce qui est regrettable est que beaucoup de ces Pays arabes sont  » complices  » de cette décision

COMMENTER

Please enter your comment!
Entrer votre nom ici