Le conseil des ministres a à nouveau reporté sa décision quant à l’acceptation ou non de la démission du directeur général du ministère des finances Alain Bifani.

Pour rappel, lors d’un précédent conseil des ministres, il y a une semaine à peine, le ministre des Finances Ghazi Wazni aurait même menacé de démissionner si le départ d’Alain Bifani n’était pas acté. Ce dernier, l’un des principaux rédacteurs du plan de sauvetage présenté par le gouvernement Hassan Diab, avait accusé le manque de réformes mais également certains intérêts privés présents jusqu’au Parlement d’être à l’origine de différences chiffrage des pertes du secteur financier.

S’exprimant à l’ouverture du conseil des ministres, le Président de la République, le général Michel Aoun a estimé que l’audit détaillé des comptes de la Banque du Liban devrait être conduit. Il a également souligné que cet audit devrait amener à éclaircir les conditions financières et monétaires réelles de la Banque du Liban et faciliter les négociations avec le FMI.

Cependant, certains spécialistes notent que cet audit pourrait amener à la découverte de nombreuses anomalies dans les comptes de la Banque du Liban, dont certaines impliquant les personnalités les plus hautes de l’état, d’où leurs refus à ce qu’un tel audit puisse être mené.

Le premier ministre Hassan Diab a indiqué qu’il poursuivra son action afin de sauvegarder le Liban mettant ainsi fin aux rumeurs quant à une possible démission du gouvernement.

Selon la porte-parole du gouvernement, un rapport de sécurité concernant Kroll et une autre société d’audit FTI devrait répondre s’il existe des liens entre ces 2 cabinets d’audit qui pourraient être mandatés pour examiner de manière détaillée les comptes de la Banque du Liban et Israël.

Un report de l’examen de la démission d’Alain Bifani

La Ministre de l’information et porte-parole du gouvernement a reconnu que l’absence d’Alain Bifani lors des négociations avec le Fonds Monétaire International pourrait impacter ces dernières. C’est ainsi, explique-t-elle que le conseil des ministres aurait décidé de sursoir à l’examen de cette démission.

Par ailleurs, le gouvernement a également nommé 6 nouveaux membres du conseil d’administration de l’Electricité du Liban (EDL) alors que le pays a connu une pénurie sans précédent d’électricité avec seulement 4 heures de courant certains jours. Quant à la nomination d’un nouveau directeur général de l’EDL, il dépendra d’un mécanisme différent puisqu’il s’agit d’un fonctionnaire de première catégorie. Le gouvernement serait dans l’attente de la décision du Ministre de l’énergie et des ressources hydrauliques Raymond Najjar.

Les autres nominations judiciaires ont été reportées.

Au sujet du mouvement des camionneurs des cimenteries dont le permis d’exploitation n’a pas été renouvelé depuis 6 mois et qui organisent comme aujourd’hui des journées de blocage des routes, la Ministre a indiqué que le gouvernement pourrait accepter la reprise temporaire des travaux dans 3 cimenteries dont la Cimenterie Nationale et également Sibline proche de Walid Joumblatt, à condition que la tonne soit vendue en dollars sur la base de la récente circulaire à la Banque du Liban.

Hassan Diab: Les libanais verront leurs conditions progressivement s’améliorer

S’exprimant également à l’issue du Conseil des Ministres, le Premier Ministre Hassan Diab a annoncé que les libanais verront leurs conditions s’améliorer progressivement, avec notamment l’instauration d’un plan de soutien au panier alimentaire.

Hassan Diab avait précédemment accusé certaines personnes d’avoir déformé les faits et les actes du gouvernement.

Le plan de soutien du panier alimentaire qui sera annoncé aujourd’hui est la pierre angulaire de la lutte contre la crise des prix élevés. Ses résultats doivent être rapide. Le suivi doit être précis et 24 heures sur 24, pour ne pas échouer, et empêcher les commerçants de nuire à son objectif.

Il a ainsi accusé les commerçants d’être à l’origine de la forte augmentation des prix des marchandises.

Ce plan consiste à accorder aux principaux importateurs, une subvention aux achats de produits alimentaires par la Banque du Liban à hauteur de parité de 3 900 LL/USD via les banques privées. Cette mesure devrait prochainement entrer en vigueur.

“Nous continuons notre travail pour protéger les Libanais des répercussions du grand effondrement”, assure le Premier Ministre soulignant par ailleurs l’appui de l’Irak

Les examens officiels des certificats annulés

Les autorités libanaises ont également approuvé des décrets visant à annuler les examens officiels des certificats intermédiaires en 2020.Concernant le certificat secondaire général, un cours spécial devrait être mis en place.

Autre annulation, sont également annulés les examens officiels des certificats “professionnels supplémentaires, les examens concernant les “qualifications techniques préparatoires” et du “secondaire professionnel”, ainsi que les examens officiels d’entrée en première année du baccalauréat technique. 

Le baccalauréat technique n’est pas oublié puisqu’un projet de loi visant à l’annuler a également été adopté.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.