La composante aérienne de l’Armée Libanaise a fait son show en sa base de Rayak dans la Békaa ce dimanche 30 septembre, ouverte pour l’occasion au Public devant plusieurs milliers de personnes dont de nombreux enfants, qui s’y sont rendus pour l’occasion, sous le patronage du commandant de l’Armée Libanaise, le Général Joseph Aoun, et du commandant de la composante aérienne, le général Ziad Haykal.

L’Armée reprend ainsi une tradition à la base de Rayak oubliée depuis longtemps, celle de l’organisation d’évènements promotionnels ouverts au public en cette base comme cela fut le cas durant sa grande période avant la guerre civile.

C’était donc l’occasion pour les militaires libanais de faire une démonstration de ses matériels actuellement en service, aéronefs de différents types en exposition statique et en manœuvre.

Notre reportage vidéo 

En exposition statique

A l’entrée, a été placé un Scottish Bulldog 126, avion d’entrainement de l’Armée Libanaise. Des 6 exemplaires reçus en 1975, seuls 3 subsistent aujourd’hui. Ils avaient été stockés durant les évènements fratricides. 

Un autre avion à l’honneur, un Cessna Combat Caravan 208C livré à 3 exemplaires par les USA. Il s’agit de la version de reconnaissance et d’observation, pouvant cependant être armé de missiles antichar Hellfire.

Nouveau venu depuis peu, le Super Tucano A29, avions à turbopropulseur conçus par la firme brésilienne Embraer en 1999 pour l’attaque légère, la lutte anti-guérilla et les missions de formation des pilotes, intégrant avionique et systèmes d’armes modernes. 

Composée principalement par sa composante aéroportée, les hélicoptères étaient également présents. 

Parmi les hélicoptères, on pouvait voir un hélicoptère d’entrainement R44 Robinson, des hélicoptères de transport américains UH1 et UH2, les hélicoptères de conception française SA 330, plus communément appelés Puma, modifiés par les unités de génie de l’Armée afin d’être transformés en Gunship.

Les hélicoptères d’attaque Gazelle n’ont pas été en reste avec la réception depuis peu des missiles HOT promis depuis plus d’une dizaine d’année et donc l’acheminement était jusqu’à présent bloqué suite à des demandes israéliennes. Plusieurs exemplaires de ces missiles étaient en exposition statique. 

L’exposition statique 

Les manœuvres 

Plusieurs de ces appareils ont participé à des démonstrations de manœuvres militaires, avec pour les Puma, des opérations d’infiltration et d’exfiltration, sous le couvert des hélicoptères d’attaques Gazelle et des avions de soutien au sol Super Tucano, véritable star du show.

Ces derniers ont également montré leur agilité aux mains des pilotes libanais, avec différentes figures effectuées. 

La galerie photo des manoeuvres aériennes et au sol

Des exposants présents également

Plusieurs exposants étaient également présents, avec notamment l’AéroClub du Liban dont un de ses avions a fait le déplacement pour l’occasion.