Dès les premières heures qui ont suivi le drame de l’incendie de Notre Dame, les dons ont afflué de la France mais également du Monde entier. Certains ont été plus évoqués que d’autres. C’est notamment le cas des dons des grandes familles d’industriels et du Cac40 dont François Pinault annoncé par son fils François-Henri via la société Artemis, Bernard Arnault via LVMH ou encore L’Oréal et la famille Bettencourt.

Pratiquement aujourd’hui, 1 milliard d’euros a ainsi été trouvé. Il s’agit déjà toutefois de faire la différence entre promesses et réalités.

Ces dons ont été critiqués ici ou là. Certains mettent en avant le bénéfice de la défiscalisation des sommes ainsi versées à la restauration de l’édifice religieux qui en a besoin urgemment. D’autres estiment qu’il y a là que des pierres alors qu’il y a d’autres causes qui méritent tout aussi la mobilisation.

NB: Concernant le motif de défiscalisation, la Famille Pinault a indiqué y renoncer.

C’est vite oublier que les Cathédrales ont ainsi été construites, par la mobilisation des plus riches comme les plus pauvres. Ils finançaient, non pas pour des motifs fiscaux mais pour souvent expier leurs pêchés. Les plus pauvres donnaient leurs temps quand les plus riches ou les Rois qui vivaient à proximité, sur cette même île de la cité, donnaient l’argent nécessaire à l’achat des matières premières. C’était une manière de participer à la construction de la Jérusalem Céleste qu’étaient les cathédrales, leurs signatures imposées sur les pierres taillées ou sur les poutres des charpentes, ces combles qui ont disparu, une manière de se rapprocher de Dieu.

C’est vite oublier aussi, qu’outre l’aspect spirituel, les cathédrales ayant été des lieux de pèlerinage, aujourd’hui, elles sont également sources de richesses économiques, via un autre genre de pèlerinage, culturel et touristique. Ce qui critiquent aujourd’hui ces dons peuvent tout aussi bien directement ou indirectement, par leurs emplois bénéficier de ces dons et de cette reconstruction.

Ceux au Liban qui évoquent cela devraient plutôt se pencher sur le cas de nos milliardaires bien locaux souvent hommes politiques avec des fortunes d’origine douteuses, qui célèbrent des mariages à coup de dollars, des soirées à n’en plus finir et qui versent aujourd’hui des larmes de crocodiles pour Notre Dame de Paris.
D’autres s’en consolent en prétextant les racines libanaises de l’épouse de François-Henri Pinault, comme s’il faillait bien rechercher quelque part, quelque chose de libanais pour expliquer une donation. Ce chauvinisme dont on s’accommode très bien pour oublier nos travers bien locaux. Alors que la population se débat dans la pauvreté, ils étaient bien fiers sur les réseaux sociaux, le classement des personnalités libanaises les plus riches… Le ridicule …

Ils devraient quelque peu s’inspirer des milliardaires français qui montrent un exemple qu’on n’a que peu vu au Liban. Eux n’ont pas pillé la population, il s’agit souvent de fortunes autodidacte. Peut-être qu’ils profitent aujourd’hui d’avantage fiscaux quand nos hommes politiques s’enrichissent bien rapidement en volant l’argent public.

Quand il s’agissait d’offrir des moyens de lutter contre les incendies de forêts, il s’agissait également d’une souscription publique où ils n’étaient qu’absents. Quand il s’agit des difficultés économiques, ils ferment généralement leurs associations pourtant de bienfaisance.

Et n’évoquons pas les sacrifices qu’ils ont bien oublié de faire quand l’Armée Libanaise se sacrifiait par manque de moyens notamment pour protéger ses hommes, pour nos protéger. N’évoquons pas, les balafres qu’ils infligent à nos montagnes ou à notre littoral, notre patrimoine qu’ils ont pillé et défiguré comme au centre-ville de Beyrouth. La liste de ce qu’on peut leur reprocher est bien longue.

Et les libanais continuent généralement à voter pour ces personnes, élection après élection…

Après tout, Charité et surtout aujourd’hui critique bien ordonnée, devrait commencer par soit-même.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.