Le Président du conseil constitutionnel Issam Sleiman
Le Président du conseil constitutionnel Issam Sleiman

Le Président du Conseil Constitutionnel, Issam Sleiman, a indiqué avoir porté plainte au nom de l’institution contre l’ancienne député Dima Jamali.

Son mandat avait été annulé en février dernier. Cette dernière est, par ailleurs, candidate au siège parlementaire sunnite du Nord Liban.

Membre du Courant du Futur du Premier Ministre Saad Hariri, Dima Jamali faisait partie des 6 femmes présentes au Parlement Libanais et avait été élue député sunnite de Tripoli au Nord Liban lors des élections législatives de mai 2018 dans une compétition acharnée entre les différents partis politiques avec juste 25 voix d’avances.
La victoire avait été contestée par Naji Taha, proche de Faysal Karamé sur la base de contestations financières.

Dans une vidéo diffusée sur internet, Dima Jamali avait accusé les membres du Conseil Constitutionnel d’avoir accepté des fonds en vue d’obtenir l’annulation de son élection. Elle avait également indiqué qu’il y avait également eu des interventions politiques « claires » pour obtenir l’annulation de son mandat et qu’il s’agissait là d’un message adressé au Premier Ministre.

Le Président du Conseil Constitutionnel, qui indique que la plainte a été déposée auprès du juge Ghassan Oueidat, estime que ces déclarations nuisent à la réputation et à la crédibilité de cette instance. Elle avait, peu de temps après, modéré ses paroles, indiquant qu’il s’agissait d’une discussion politique pour montrer les pressions exercées sur le Conseil Constitutionnel et qu’elle respectait l’état et les institutions légitimes libanaises.

De son côté, Issam Sleiman a réfuté ce qu’il considère être des allégations.

La législative partielle se tiendra le 14 avril prochain et verra s’affronter, outre Dima Jamali, favorite à sa réélection, soutenue par le Premier Ministre Saad Hariri et l’ancien ministre de la Justice Ashraf Rifi, 7 autres candidats.

Son adversaire Naji Taha, a, quant-à-lui, décidé de se retirer de cette élection.

Le président du conseil a appelé Dima Jamali à effectuer des excuses publiques. Le cas échéant, la plainte serait alors retirée.

1 COMMENTAIRE

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.