Le Premier Ministre Saad Hariri lors de la conférence de presse annonçant le report du conseil des ministres. Crédit Photo: Dalati & Nohra
Le Premier Ministre Saad Hariri lors de la conférence de presse annonçant le report du conseil des ministres. Crédit Photo: Dalati & Nohra

Le Premier Ministre Saad Hariri a décidé de reporter à jeudi prochain, le Conseil des Ministres initialement prévu ce mardi à 11h30 en raison des tensions entre les ministres des partis impliqués dans l’incident de Qabr Chamoun de dimanche dernier.

L’annonce de la réunion du Conseil des Ministres a été annoncée à 1h de l’après-midi et fait suite à l’absence des ministres du Courant Patriotique Libre (CPL) et du Parti Démocratique Libanais (PDL) qui se sont rendus au Palais de Boustros, siège du Ministère des Affaires Etrangères.

Ces derniers sont finalement arrivés au Grand Sérail à 1h30 de l’après-midi pour discuter avec le Premier Ministre des suites à donner.

La réunion du conseil des ministres avait été rendue périlleuse en raison des tensions entre PSP, qui accuse le CPL et le PDL de vouloir réduire son influence politique et le PDL ainsi que le CPL qui estiment que cet acte est une tentative d’assassinat des ministres Gharib et Bassil.

Lire également

Pour rappel, dans la journée de dimanche, le convoi du Ministre des AF Gébran Bassil avait été bloqué au niveau de la même localité par les sympathisants du PSP. Il avait alors fait demi-tour en raison de la possibilité d’incidents sécuritaires.

Selon le Ministre de la Défense, des informations de ses services avaient relevé la présence d’armes dans les voitures des manifestants pro-Joumblatt. Suite à ce blocage du convoi du Ministre des AF qui devait initialement retrouver son homologue en charge de la question des réfugiés syriens originaire de la localité de Kfar Matta, ce dernier souhaitait se porter à sa rencontre.

Rapidement, des rumeurs ont circulé parmi les manifestants sur la possible présence de Gébran Bassil dans la voiture de Salah Gharib. Le Ministre Sahel Gharib a accusé les manifestants d’être à l’origine d’une tentative d’assassinat.

Ces derniers, selon Saleh Gharib auraient ouvert le feu au passage de son convoi.

Son véhicule a d’ailleurs été touché de plusieurs balles.

Pour sa part, des personnes affiliées au PSP accusent les gardes du corps du Ministre Saleh Gharib d’être à l’origine des premiers coups de feu, faisant écho aux propos du Ministre de l’éducation Akram Chehayeb hier, qui avait déjà estimé que les sympathisants du PSP avaient répliqué en état de légitime défense aux tirs de ces derniers.

Akram Chehayeb avait également indiqué que les propos précédents de Gébran Bassil nuisaient à l’entente de la montagne dans une interview diffusée par les chaines de télévision locale, et notamment à la coexistence entre chrétiens et druzes, l’accusant d’avoir provoqué ces incidents.

Pour l’heure, les résultats préliminaires de l’enquête contredisent la version des manifestants qui indiquaient ne pas être armés.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.